Neuromythe et le grand gagnant est

" Vous êtes cerveau droit ou cerveau gauche?"

Une légende à la peau dure...

Ces dix dernières années les découvertes en neurosciences et particulièrement en neurosciences affectives se sont popularisées de manière exponentielle. Si on ne saurait s’en plaindre, tant la recherche scientifique paraissait jusque là réservée à une élite, ce phénomène connaît également le revers de la médaille. Le « social média » est évidemment un terrain de jeu privilégié pour véhiculer une information en apparence « incroyable » à une vitesse virale, mais pas que…Facebook et Twitter n’ont pas le monopole de la désinformation, certains magazines qui ont bonne presse cautionnent des informations « scientifiques » tronquées ou déformées.

Un neuromythe qu'est ce que c'est?

Les neuromythes ce sont toutes ces croyances infondées,  voire parfois totalement fausses, que nous avons sur le fonctionnement du cerveau. Et il en existe un certain nombre! Attaquons nous ici au plus ancré dans la croyance populaire.

Des tests sans fondement scientifique...

Vous connaissez cette image

Vous connaissez cette image? Cette illusion est présentée comme établissant la dominance d’un hémisphère ( le droit ou le gauche…).

Pire… Les promoteurs de cette croyance la vendent comme un « test de personnalité ». Cerveau droit?

Vous êtes plutôt une personnalité créative et intuitive. Cerveau gauche? Vous êtes plutôt une personnalité logique et rationnelle.

 « Fake news » !!

Alors pourquoi ce neuromythe a t’il la peau si dure me direz vous ?

D’abord parce que l’information selon laquelle le cerveau droit et le cerveau gauche traiterait spécifiquement telle ou telle tâche est restée très ancrée dans l’esprit populaire sans qu’on y apporte de nuances…

« L’ultra spécialisation » du côté droit et du côté gauche de notre cerveau est beaucoup plus relative que ce que nous croyons…

Les recherches scientifiques au fil des siècles , ont fait effectivement apparaître que certaines tâches traitées par le cerveau sont asymétriques et contre latérales (c’est à dire par exemple que c’est une région spécialisée de l’hémisphère gauche qui va gérer la main droite…).

L’étude de certaines lésions bien spécifiques du cerveau alimentent d’ailleurs certaines conclusions scientifiques :

-Des lésions dans des zones bien spécifiques de l’hémisphère gauche provoquent des déficiences du langage…

-Comme des lésions dans les zones bien spécifiques de l’hémisphère droit peuvent provoquer des pertes des capacités spatiales d’orientation…

(Découvertes effectuées dès le 19 ième siècle par le neurologue français , Paul Broca.et l’allemand Karl Wernicke..)

Des travaux scientifiques débutés dans les années 60 cherchaient à démontrer les fonctions spécifiques de chaque hémisphère , mais dans les années 80 l’imagerie cérébrale va permettre de visualiser les zones actives du cerveau lorsque nous effectuons telle ou telle tâche. Or , les scientifiques vont constater que pour mener à bien une tache complexe les deux hémisphères communiquent entre eux.

Si vos deux hémisphères fonctionnaient séparément comme possédant une « volonté » propre ce serait le fruit d’une anomalie! Ils fonctionnent de manière bilatérale et de concert…

Les croyances sur une dominance hémisphérique ont tout naturellement alimenter d’autres croyances :

-cerveau masculin versus cerveau féminin…

-l’école est plutôt pensée pour le cerveau gauche…

Nul problème si ces croyances restaient anecdotiques et ne servaient qu’à alimenter des conversations banales. Le souci c’est que son utilisation opportuniste sert les desseins de pratiques (j’entends de pratiques commerciales…)qui rencontrent un joli succès auprès d’un public désinformé.

Gardons notre sens critique : ne nous laissons pas séduire par des nouvelles fantastiques sans en vérifier le bien-fondé.

Mais nous n’en avons point finit avec les neuromythes , je vous parlerai ultérieurement d’autres légendes…Qui ont la peau dure…

Partager cet Article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.