Les lois naturelles de l’enfant (Céline Alvarez)

Accompagnement théorique

Aujourd’hui, les neurosciences et les sciences du développement humain en général, nous donnent les grandes lois fondamentales qui régissent le développement harmonieux de tout être humain. Ces connaissances sont une excellente nouvelle : elles nous donnent les règles de l’apprentissage tel qu’il a été programmé par la nature. Les 24 & 25 août 2015, nous avons proposé deux journées de conférences pour partager quelques une de ces données fondamentales. Nous sommes heureux d’en partager avec vous la captation vidéo de ces deux journées. Si vous souhaitez en savoir davantage concernant les grands principes du développement humain, nous vous invitons à vous procurer le livre de Céline Alvarez, “Les lois naturelles de l’enfant”.

Neurosciences cognitives, affectives & sociales

Il se dégage aujourd’hui – très clairement – trois grands mécanismes naturels d’apprentissage : la plasticité cérébrale, le développement des compétences exécutives, et l’étayage bienveillant. La plasticité cérébrale fait de l’enfant un être d’exploration et de spécialisation ; le développement précoce des compétences exécutives fait également de l’enfant un être d’action ; et enfin, la nécessité primordiale d’étayage bienveillant, en fait un être éminemment social. Ces mécanismes naturels innés font donc du jeune être humain un être d’exploration, d’action et de relation. Entraver ou freiner un seul de ces trois processus, c’est entraver ou freiner le développement global de l’intelligence.

La posture appropriée de l’adulte

Ces trois principes nous invitent en classe comme à la maison à sortir d’une posture verticale contrôlante – qui nous épuise – et qui exige d’un enfant, ou d’un groupe d’enfants, la réalisation de tâches qu’il n’a pas choisies. Nous vous invitons à cheminer à votre rythme vers une posture plus horizontale, rassurante à partir de laquelle l’enfant trouve les repères et la confiance nécessaires pour agir et explorer par lui-même. Cette posture, est une posture de guidance respectueuse individualisée, qui cherche à réveiller en chaque enfant les forces et énergies créatrices intérieures.

Comment respecter ces principes en classe ?

Il s’agit de préparer un environnement riche, varié, ordonné, qui offre à l’enfant la possibilité d’explorer et d’agir de façon autonome, et de se mettre facilement en lien avec l’autre. Maria Montessori passa quarante années de sa vie à développer un tel environnement pour des enfants âgés de 3 à 6 ans, dans ce qu’elle appelait des “Maisons des Enfants”. Sa proposition pratique visionnaire constitue selon nous une base et un héritage pédagogique incontournables, pour qui souhaite proposer un environnement adapté aux lois naturelles d’apprentissage. Nous nous sommes donc appuyés sur ses travaux pour démarrer notre réflexion à Gennevilliers, tout en les restructurant à la lumière des neurosciences. Vous trouverez ci-dessous les éléments pratiques qui se sont dégagés de cette recherche.

https://www.celinealvarez.org/17-videos-pour-demarrer

Partager cet Article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.